Blog

Digitalisation du secteur industriel grâce à l’automatisation et l’IoT

Natalie Lane

décembre 12, 2019
woman working on heavy machinery

Une étude récente de Capgemini révèle que 47 % de tous les produits manufacturés seront intelligents, connectés et capables de générer des revenus sous forme de produits en tant que services d’ici 2020. Cela signifie que les nouvelles technologies comme la 5G, l’Internet des objets (IoT) et l’Internet industriel des objets (IIoT) sont autant de moteurs qui déterminent la façon dont les entreprises du secteur industriel effectuent leur travail. De nouveaux gadgets deviennent ainsi rapidement essentiels pour augmenter la productivité, réduire les coûts et améliorer la qualité des produits. 

En 2020, le secteur industriel se trouve à un moment charnière et doit s’adapter à ce « Nouveau Monde » de la transformation digitale ou courir le risque de l’obsolescence. Certains secteurs tels que l’aérospatiale ou l’industrie pharmaceutique, ont notamment connu une hausse de la production, sans doute en conséquence directe de la transformation numérique, mais les nouvelles améliorations numériques comportent de possibles obstacles parallèlement aux avantages qu’elles offrent.

Il s’agit par exemple de traiter avec des partenaires et des fournisseurs internationaux, de gérer la sécurité des données et de trouver les talents adéquats pour constituer la main-d’œuvre, autant d’éléments qui jouent un rôle dans le maintien de la compétitivité. Pour la plupart des entreprises industrielles, la question n’est pas de savoir s’il faut ou non procéder à une transformation, mais plutôt de savoir par où commencer. 

La première étape consiste à déterminer de quelle manière les activités commerciales de l’organisation interagissent avec le monde numérique. Pour cela, des données précises et globales sont nécessaires, allant de l’exécution des commandes aux expéditions, en passant par les relations avec les employés et les clients. Au-delà de la précision, elles doivent être accessibles et analysables pour faciliter une prise de décisions avisées. Il est également important de disposer d’une vision globale de ses engagements, de ses risques et de son exposition, tout en gardant l’expérience client à l’esprit tout au long du processus de digitalisation. 

Le monde industriel est confronté à de nombreux problèmes courants qui peuvent être résolus par la transformation numérique. Les entreprises manufacturières souhaitant rester à la pointe auront besoin de documents professionnels, de contrats et des technologies nécessaires pour attirer une main-d’œuvre toujours plus qualifiée dans le numérique. 

Gérer de nouveaux canaux de distribution et de nouveaux produits

À mesure que ce secteur évolue — avec l’apparition de nouvelles sources de revenus, de nouveaux modèles de tarification et de produits innovants à produire et à vendre — le responsable doit tenir compte de l’impact de ces changements sur son canal de distribution. Afin de garantir la cohérence et le caractère professionnel des documents commerciaux, tels que les accords et les contrats de vente, ces modèles de tarification doivent être mis à jour dans le système de registre, par exemple dans un logiciel de gestion de la relation client tel que Salesforce, puis être fidèlement transposés dans le contrat de vente. Une plateforme de transformation digitale des documents (DDX) peut aider les équipes commerciales à créer et partager facilement des accords de vente, ainsi qu’à y collaborer, en limitant les risques d’erreurs manuelles, et ce, grâce à des processus automatisés. De plus, lors des étapes de négociation et d’exécution, les fournisseurs et les vendeurs peuvent intervenir par voie numérique, ce qui permet à chacun de gagner du temps et d’économiser des efforts tout en améliorant sensiblement l’expérience client. 

Livraison aux nouveaux vendeurs et fournisseurs

Outre les produits fabriqués par une entreprise manufacturière, l’expérience client est également un facteur important dans la promotion de la transformation numérique. Étant donné que l’entreprise vend ses produits à un marché de plus en plus international ou à des fournisseurs dont les filiales sont situées dans le monde entier, la multitude de réglementations et de devises peut avoir des répercussions sur la capacité de livraison des produits dans les délais impartis. L’automatisation peut garantir la cohérence entre divers processus de fabrication dont la mise à jour nécessiterait des heures de travail manuel, notamment pour les contrats de vente et les prévisions.

La transformation numérique permet d’éviter les frustrations et les pertes de revenus à long terme, à la fois en rationalisant les processus internes et en réduisant les risques par l’automatisation de la conformité avec les partenaires externes ; contribuant ainsi à améliorer l’expérience client dans tous les domaines. 

Atténuer les potentielles pénuries de main-d’œuvre

A mesure que la transformation numérique modifie le paysage manufacturier, il devient de plus en plus difficile de trouver des ouvriers qualifiés possédant des compétences techniques et commerciales. À mesure que les employés actuels du secteur prendront leur retraite, les industriels devront trouver de nouvelles façons d’attirer, de former et de retenir leur main-d’œuvre. 

Ainsi, en investissant dans la transformation numérique, les employeurs peuvent renforcer l’attrait de leur entreprise en réduisant les frustrations et en augmentant le temps que les employés consacrent à un travail créatif et satisfaisant. Parallèlement, l’automatisation fournit des données sur la façon dont le travail est effectué, aidant ainsi les collaborateurs et leurs responsables à définir des workflows plus efficaces pour que la supply chain fonctionne le mieux possible. 

La transformation numérique modifie également la façon dont les entreprises manufacturières recrutent de nouveaux talents, notamment en utilisant les réseaux sociaux et le marketing digital. En présentant les avantages que procure le fait de travailler pour l’entreprise selon des méthodes modernes et attrayantes, les entreprises manufacturières peuvent trouver les bonnes qualifications et leur apporter la formation adéquate.

Rester en phase avec l’IoT

Comme l’indique l’étude Cap Gemini, l’avènement de l’IoT dans le secteur industriel est inévitable ; ce qui permettra aux entreprises manufacturières d’être mieux équipées pour implémenter de nouvelles solutions et pour donner un sens aux données collectées. En effet, elles peuvent d’ores et déjà disposer des outils les plus récents du marché pour que leur chaîne de production fonctionne au même niveau (ou à un meilleur niveau) que celle de leurs concurrents, et gérer les piles de données qui seront accessibles grâce à ces nouveaux outils, tels que des logiciels de planification des ressources de l’entreprise (ERP).

À l’heure où le secteur de l’industrie se tourne vers l’avenir, la transformation numérique est une initiative déterminante qui touchera tous les aspects de la planification, de la production et des processus internes, permettant ainsi d’obtenir l’avantage concurrentiel tant convoité. 

Natalie Lane